Alice_campagne_paris

Alice, fondatrice du cityguide La Campagne à Paris, nous partage les bonnes adresses pour un apéro “à la campagne ” sans quitter Paris.

Suivez La Campagne à Paris sur facebook-lcdb 


1- Bonjour Alice, pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Alice, j’ai bientôt 30 ans. J’ai vécu 20 ans aux Batignolles dans le 17ème à Paris avant de déménager l’année dernière à Montreuil pour vivre dans la maisonnette avec jardin dont j’ai toujours rêvé avec ma petite famille. Côté pro, je suis chef de projet dans l’événementiel le jour et blogueuse la nuit 🙂

2- Pourrais-tu nous en dire plus sur la Campagne à Paris ?

J’ai créé le city guide La Campagne à Paris pour vivre à Paris comme à la campagne il y a plus de 4 ans, pour partager mes bons plans dans cette ville que j’adore mais dont je trouve le rythme de vie parfois un peu trop effréné. Dans la mouvance du slowlife, inciter les gens à lever le pied, à prendre le temps, à profiter des choses simples de la vie, etc.

3- Ce que tu aimes le plus dans ta ville ?

D’un côté, j’aime la vie de quartier dans ceux que j’ai beaucoup fréquentés pour y avoir vécu ou travaillé par exemple, avec cette impression d’être chez soi. Et d’un autre, j’apprécie de découvrir chaque jour de nouveaux lieux, de nouvelles initiatives étonnantes et enrichissantes. J’apprécie aussi particulièrement les actions menées par la municipalité actuelle en matière d’écologie, incitant les parisiens à respecter leur ville en adoptant de nouvelles attitudes, aussi par le biais d’innovations.

4- Partage-nous tes 3 bars ou bistrots fétiches pour se sentir à la campagne ?

 Au Fond Du Jardin dans le 20ème Paris

Aufonddujardin_LCDB
Credit : La Campagne à Paris

C’est un bar assez récent qui se situe à deux pas du quartier de La Campagne à Paris dans le 20ème. Comme son nom l’indique, ce bar-restaurant cache un petit trésor : un jardin, ou plutôt une terrasse de plusieurs centaines de mètres carrés. Un havre de paix entre quelques immeubles et autres ateliers dans lequel les tables et les chaises sont disséminées pour créer plusieurs espaces et ambiances, qui nous empêchent d’être les uns sur les autres. On se sent ici comme à la maison avec le mobilier de récup’, simple et de bon goût.

La Recyclerie dans le 18ème Paris 
RECYCLERIE_PRESSE
Crédit : Arnaud Legoff

Dans l’ancienne gare Ornano porte de Clignancourt dans le 18ème, on y vient pour boire un verre, bruncher ou participer à des ateliers de récup’, avec une vue imprenable sur la petite ceinture. Il y a aussi des poules, un potager… un peu comme dans la maison du bonheur.  Et en plus, ce sont deux anciennes collègues – Les filles sur le Pont –  qui animent le lieu, alors  je ne peux que le recommander.

 Le Rosa Bonheur sur Seine Paris 
ROSA_bonheur_seine_BarParis
Crédit : Alice Ghys

Une guinguette sur une péniche en plein Paris, que demander de plus ? Ce lieu a été mon QG ces dernières années, quand je travaillais à la production du réamnénagement et de l’animation des Berges de Seine Rive Gauche, pour le compte de la Mairie de Paris. Que ce soit pour manger des tapas ou une pizza, boire un spritz ou du rosé, ou encore guincher sur “La Chenille” de la bande à Basile ou “J’ai attrapé un coup de soleil” de Richard Cocciante, cette petite soeur du fameux bar des Buttes Chaumont est un incontournable pour moi.

5- Ton cocktail favori ?

J’ai un gros faible pour le Spritz, découvert à Venise il y a plusieurs années, et qui a depuis conquis tous les bars parisiens. Sinon, j’adore les cocktails à base de gingembre, avec ou sans alcool, comme on en sert par exemple au Comptoir Général.

6- Quels sont tes secrets pour un apéro réussi ?

Une bonne bouteille de rouge à partager et quelques légumes à grignoter : radis blancs avec du beurre et une pointe de sel, radis noir finement tranché, champignons frais avec une crème à la ciboulette, édamames agrémentés d’une petite sauce épicée, etc.

7- Pour finir, une anecdote dans un bar ?

Ce qui me vient à l’esprit, c’est quand mon – super – mari m’a fait la surprise de réunir tous mes amis pour mes 25 ans au bar La Pétanque, au pied de l’église de Ménilmontant dans le 11ème, un soir d’été. Il avait brouillé les pistes en me demandant d’emporter dans un sac un gros pull, une lampe frontale et un ordinateur. Arrivés près de l’église  – après être tombés en panne de Vespa… – et croyant qu’il m’emmenait dans la crypte de celle-ci, j’ai découvert mes potes sur la terrasse de ce bar qui ne paie par de mine mais où l’on se sent chez soi et qui rappelle les places de villages de province.

8 – Un dernier mot ?

Je terminerai par une de mes blagues (lourdingues) préférées, de circonstance au moment de trinquer : “Santé (ez), mais pas des pieds ! ” [rires]. Plus sérieusement : je vous dis à très bientôt car maintenant que je suis maman d’un petit bout, j’ai hâte de découvrir les bars de la capitale parfaits pour les parents et les enfants, et de vous en parler…

Laisser un commentaire